des trucs, en vrac et entres amis

Gamescom 2014 – Les aventures

gamescom tintin

 

Et tout de suite, la suite des aventures!!

En arrivant au camping, un peu tard, la tension est ambiante, des groupes sont assis a terre et quelques voitures trainent a l’entrée.

 

camping berger

En face de l’entrée du camping berger

 

C’est en se rendant a l’accueil que nos doutes se confirment « would you have place for 1 car and 2 tents? », « no… sorry »

Et ainsi commença notre grande quête d’un endroit ou dormir :

Après cet essai infructueux, toujours bien crevés, on décide d’aller vers un autre camping. Le choix est important car vu l’heure, ce sera surement notre dernière tentative.

L’option du plus proche semble s’imposer, nous traversons le Rhein et nous nous engageons dans un chemin bien trop long et bien trop étroit pour pouvoir changer d’avis en cours de route.

Arrivés a l’entrée, le nombre de véhicules qui attendent ne laissent rien présager de bon . . .

 

Plus de places.

despair

O rage, O desespoir!

 

« Bon . . . qu’est-ce qu’on fait ? »

« Regarde la! y a des types en mode camping sauvage! »

On repère vite fait les lieux et on va manger avant de planter les tentes ====> direction le BURGER KING le plus proche !!!

On se repose enfin un peu, on mange nos whoopers après les éternels « comment on commande? » et « Comment on dit frites du coup? »

Quand nous repartons il fait déjà nuit, on arrive sur l’endroit du squatt’ et on commence a voir ou planter les tentes

ET SOUDAIN!!

ranger du rhein

GUTEN TAG!!!

Musique de combat!!

Le mec met ses giros, rassemble tout le monde et commence a parler fort en allemand. Ne comprenant pas plus de trois mots et demis, on décide de se casser vite fait tant qu’on peut.

Il est maintenant 22h15 et on a toujours pas un debut de piste pour faire dodo, débute alors une lutte de tous les instants pour rester éveillés et trouver un endroit ou camper.

 

La Rhur étant la Rhur , nous ne sortons d’un bourg que pour entrer dans un nouveau bourg et chaque fois une petite part de notre espoir disparait.

Après plusieurs longues dizaines de minutes de glaukiness, à 23h30, la providence se présentera enfin sous les traits d’une jeune allemande (blonde donc)

La jeune fille tiens en fait un guichet d’accueil dans un hôtel mercure encore ouvert, en nous voyant elle comprend bien vite la détresse qui nous anime après s’être excusée de n’avoir aucune chambre.

Elle commence alors à appeler des établissements voisins et c’est au bout du quatrième coup de fil que son sourire nous réanime tous d’un coup, elle a trouvé!

Elle écrit une adresse, nous indique comment s’y rendre et nous nous déversons de remerciement provenant de tout ce qui nous reste de cœur.

 

 

Voici comment s’achève notre périple du jeudi, dans un bon lit, après plus de 40h éveillées et un tas de rebondissements

A dans un clic pour entendre de nouveau parler de JV

 

 

PS: srry pour les fautes, j’essaie de corriger demain!

3 Responses

  1. tr36or

    Bon voila il manque une relecture et une correction grammaticale mais le principal y est.

    Je suis super content de cette retouche pourrie sur l’image d’accroche =)

    08/09/2014 at 21:55

  2. Souvenir, souvenir…
    N’empêche l’an prochain faudra s’y prendre d’avance pour les réservations de chambres ou de terrains de camping (même si ce dernier n’est pas jouable).

    J’avoue n’avoir jamais autant aimé l’allemands que quand cette réceptionniste à l’hôtel mercure nous a sauvés d’une nuit qui s’annonçait sans véritable sommeil, sans confort…

    La suite !! 😀

    09/09/2014 at 20:20

  3. Mais que font les grammar gens à la moustache qui frétille(nazie…).
    J’aurais bien aimé me faire engueuler par un garde chasse allemand.

    11/09/2014 at 19:54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 67 = 77